Follow by Email

samedi 26 octobre 2013

Lopburi, ville des singes


 Dans le train sur le chemin vers Lopburi, des rizières, des rizières...



Sur les guides, il est expliqué que les habitants, les gardiens et les vendeurs se protègent des singes avec un lance-pierre. Comme on avait apporté le tire-boulette de Lluis offert par papi Jean-Luc. Alors Lluis s'entraîne dans le train pour se défendre...

Un moine dans une gare

Notre train... Mais non, un train abandonné!

Encore des rizières

Statue dans la gare, on sait où l'on arrive

 Petites danses dans un parc dédié aux singes


 Ici, c'est un parc pour singes


 Restaurant pour singes : petites bouteilles de lait de coco et bananes. Mais pourquoi? Notre explication : les singes font venir les touristes donc ils sont intéressants, mais ils veulent limiter leur territoire pour ne pas voir des singes affamés dévaster leurs maisons. Alors, s'ils sont bien et bien nourris dans cet endroit, ils laisseront tranquilles les habitants.

Et maintenant une galerie de photos de singes de Lopburi. Ils sont partout dans le centre de l'ancienne ville et dans les temples. C'est très drôle car les guides disent aux touristes que si un singe veut leur arracher leur téléphone ou appareil photo, alors ils doivent tout lâcher et surtout pas lutter. Bilan  : soit ils rentrent leur appareil illico, soit ils paient l'entrée à un temple pour pouvoir être à l'intérieur du temple protégés derrière les grilles des fenêtres et ainsi prendre des photos. Ici, on ne fait pas trop les malins...






Une touriste s'est approchée d'un singe, lui prend la main, sourit...mais tout à coup, un singe lui grimpe sur la tête, lui mord sa barrette et lui tire les cheveux. Elle a eu bien peur et a hurlé. Un gardien est venu l'aider. Moi, je ne fais pas ma maligne, quand je marchais sur le trottoir avec une bouteille vide à la main, un singe s'est avancé vers moi, très décidé et en me regardant fixement. Il était plutôt grand et fort. Bilan, j'ai crié et lâché vite fait ma bouteille d'eau...








Ici, il y a des vendeurs de maïs et de graines que l'on peut acheter pour nourrir les singes. Sur cette photo, nous avons un malin. Il se met à la hauteur du vendeur, il crie, le vendeur le regarde puis dès qu'il tourne la tête, il vole un sachet de maïs et un sachet de graines. Il a fait son choix. Puis il s'écarte et ouvre les sachets et se régale...


Ils sont partout dans le centre ville. Ils sont sur les toits et surtout sur les cables électriques. Comme ça, quand on ouvre son sac, ils sont au dessus aux premières loges prêt à chiper...

Tout à coup, une dame passe en scooter, elle jette des gaufrettes par terre. Les singes les ramassent et se régalent.

 Puis quand on sort du centre ville, il n'y a plus de singe, il y a des stands de nourriture et pas de petits voleurs... et même des maisons sur le fleuve. Sergi aimerait bien vivre ici comme cela il pourrait pêcher tous les jours...

C'est joli mais comme souvent il n'y a pas d'éducation à l'environnement, assez loin des préoccupations premières.... donc, il y a aussi des déchets!






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  • Titre Du Lien