Follow by Email

dimanche 24 novembre 2013

aurevoir le Cambodge, bienvenue au Laos, mais cela se mérite...

Après un bus très très chaud, nous voilà en compagnie de la famille française dans un bus climatisé mais sur une route "accidentée" serait un euphémisme... Quelques images pour comprendre:



On a sauté et valdingué pendant qq heures. Puis on a passé la frontière : Rémi et moi ne savions pas si nous devions descendre faire tamponner notre visa (et le faire pour nous car Sergi, Lluis et moi n'avions pas encore fait notre visa) ou demander au gentil accompagnateur du bus de s'en charger comme les 45 autres personnes du bus.
Nous sommes arrivés au poste frontière de nuit : il était 19h30, nuit noire.Seulement 2 personnes descendirent du bus et l'accompagnateur. Après un moment de réflexions, on a décidé de rester au chaud  ou plutôt au froid dans le bus... Mais, on a été trop long, l'accompagnateur était parti, on est parti à sa recherche. Devant le poste frontière on l'a retrouvé mais comme on était là, alors on l'a fait directement. Bilan : pas plus long au contraire, pas plus compliqué, un dizaine de dollars d'économisé (pour les enfants) Et une expérience amusante!Amusante, car le bus était plein, seulement 2 personnes en plus de nous étaient descendu : un Australien et un "je ne sais plus quoi". Mais l'Australien passe devant nous, le douanier lui dit : "seulement 2 dollars" pour sortir du pays, lui tamponne son visa de sortie et lui tend son passeport. Et lui, crie presque au scandale : non, j'ai dépassé le délai maximum dans votre pays de 12 jours, je dois payer.... Alors, le douanier dit d'accord : 60 dollars! Il y a ceux qui descendent du bus pour ne pas se faire trop escroquer et il y a ceux qui descendent du bus pour payer même si les douaniers veulent bien leur faire un cadeau!!

Après le même tampon et visa au Laos, on est reparti. Puis le bus s'est arrêté au milieu de nul part. C'était notre arrêt. Ok, on est descendu. Il y avait un mini bus au bord de la route qui nous attendait, on est tous monté dans le mini bus : même les vélos, la carriole et le reste! Tout le monde était heureux, l'ambiance était festive!

Au bout de 5 minutes, on arrive devant l'embarcadère pour aller sur notre île : Dondet. Malheureusement, le prix du trajet en bateau n'était pas inclus (à l'inverse de la plupart des bus de jour) donc, le monsieur voulait gagner de l'argent car il avait besoin semble-t-il de remplir à nouveau son verre et celui de sa femme. Accueil horrible, agressif.... Welcome!! L'ambiance se glaça, on avait l'impression d'être de nuit dans un no man's land avec Sue Ellen et J.R. au gouvernail!

Heureusement, ce n'était pas lui qui manœuvrait le bateau, ils sont restés à quai. Un moment plus tard, on était tous sur Dondet, la pression retombait. On a trouvé un hôtel tout neuf, tout beau!!!

On allait enfin profiter du Laos!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  • Titre Du Lien