Follow by Email

vendredi 1 novembre 2013

Cambodge Phnom Penh

 Dernier message, j'ai encore dit une bêtise.Ce n'est pas le manque de féculent que mon corps a aimé évidemment, mais l'absence de gluten.
Bon, on est arrivé sur le sol cambodgien. Un tuk tuk !! avec de faux prix officiels... Les loulous sont ravis. Mais attention à la circulation, à la pollution et aux klaxons..







Il roule au milieu, klaxonne, discute avec des copains chauffeurs ou avec nous en se retournant entièrement ( de dos a la route quoi)
Petite vidéo à l'appui
 Un bout de terre en ville, cela devient un terrain de bad

Les tuk tuk peuvent tout transporter...

Je prenais la photo de la circulation, je n'avais pas vu le loulou qui traversait. Puis en baissant l'appareil, je l'ai vu, il avait un sourire de joie de vivre incroyable. On était arrêté au feu, le tuk tuk est reparti, j'entends comme un appel, je me retourne ce loulou nous tendait son sachet en plastique avec des fruits dedans, cela ressemblait à une offrande plus qu'à une vente. Mais évidemment, mon temps de réaction et mon étonnement ont fait que nous n'avons pas pu échanger. dans ce chaos absolu, cela fait chaud au coeur.

Qui veut acheter un poisson?  Comme on passe en tuk tuk assez vite, je cache mon appareil et prends une photo. Par contre, je sais déjà que je ne prendrai pas beaucoup de photo dans ce pays. En Thaïlande, les gens sourient tout le temps même les plus malheureux. C'est ce qui a fait entre autre que l'on ne ressent pas la pauvreté. Ici, elle est très claire. Alors prendre des photos, bof bof.

Premier vrai repas dans resto conseillé par le lonely planet ( le second depuis le début du voyage), bilan un bon milk shake mais des assiettes sales... et beaucoup plus cher que d'hab. Alors, on arrête les restos référencés, les additions ont augmenté et la qualité a diminué après leur impression dans les guides. Ils ont une clientèle assurée.



On est resté un moment à regarder les pêcheurs. J'ai vu le moment où Sergi allait demander à un des pêcheurs s'il pouvait pêcher avec lui.

Leurs appâts sont des bouts d'insecte, des grillons selon les loulous. 

Un loulou qui pêche avec une canne de fortune... pas de résultat sous nos yeux.

Un peu de sport sur la Croisette locale

Retour de pêche..


Un autre type de touristes... mais ils font sûrement vivre le tourisme plus que nous...

Un cours de  jonglage pour barman, vraiment chouette. Toujours sur la Croisette.

Des pêcheurs

Un chat ou pas?

Retour de pêche avec d'énormes poissons dans la nasse.

Il y aussi des poissons sous les planches...


Bateau de pêche ou maison?
Le camion d'un magasin d'ébéniste. Quelle beauté, cette pub!!


Un temple





Au moment où on a vu ces oiseaux, on n'a rien compris. Mais maintenant on sait... Il faut acheter un oiseau pour lui redonner sa liberté. Et même si sur le net, ils disent que l'oiseau après avoir retrouvé sa liberte finit par revenir dans la cage, on a décidé que l'on en relâcherait à la prochaine occasion.



Une jolie horloge dans l'herbe, elle fonctionne.

On est dans la capitale, mais on peut trouver en centre ville de petits habitants à plumes sur un bout de trottoir...

Joli rangement de vélos...

Comme la circulation est impressionante, re photo...

Bon, ici, on rigole pas. On prend le traitement contre la palu ou malaria. On a fait le vaccin contre l'encéphalite japonaise ( ma carte bleue s'en rappelle encore...) mais il reste la dengue et le chikun.. alors on dort sous moustisquaire. vraiment top cette moustiquaire. Si vous envisagez de vous faire vacciner un jour contre cette encéphalite japonaise, j'ai découvert sur le net qu'il était plus judicieux de faire le vaccin en Thailande ( les 2 injections) cela revient 4 fois moins cher.

Parc pour enfants


Les loulous ont validé.

Je les trouve tellement photogéniques.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  • Titre Du Lien